Et si demain vous aviez besoin de parler devant 1000 personnes ?


Promotion catalogue en cours pour apprendre la vidéo, en cliquant ICI.


Etes-vous prêt à parler en public ?

Et si demain vous deviez parler en public, comment vous sentiriez-vous ?

C’est une idée impressionnante, rien que d’y penser. Mais le vivre est encore beaucoup plus flippant !

Si vous n’avez jamais eu l’opportunité de vous présenter devant une assemblée, même quelques personnes, vous pouvez imaginer le stress de ce genre de situation, en la comparant à la première fois que vous avez eu un entretien d’embauche, multiplié par 2.

Dans toutes les formations où l’on vous apprend à parler en public on va vous dire qu’il faut s’imaginer les gens tout nus !

Je ne sais pas si vous avez déjà essayé, mais pour moi, ça ne marche pas.

Je pense, pour l’avoir déjà testé, que dire la vérité aux gens en face de vous, permet de vous mettre plus dans la confiance, et de toute façon, les gens le voient que vous n’êtes pas à l’aise, que vous êtes impressionné, et le mieux est de leurs faire comprendre, par l’échange amical, que vous attendez qu’ils vous rassurent, inconsciemment.

C’est un peu comme dire à quelqu’un : je suis moche ! La personne en face de vous, vous dira, en général : « Mais non, moi je ne trouve pas, tu as ton propre charme ».

Moi aussi, j’ai subi la première fois un stress pas possible

La première fois que j’ai parlé en public, vraiment, et physiquement, c’était devant 150 personnes.

Et bien croyez-moi ou pas, mais, même si on était en hiver, j’avais super chaud. Il devait faire 50° dans mon pantalon !

Et puis ce sont les gens en face de moi qui m’ont mis à l’aise, en me disant, c’est pas grave, on voit bien que tu es stressé, mais va s’y lance toi.

C’est ce jour là que j’ai compris que l’échange était important, et en plus, ce s’est bien passé, les gens ont bien compris ce que je venais leurs annoncer, malgré mes bafouillages.

Vous l’avez bien compris, c’est en faisant, et en faisant, que l’on passe les barrières de la peur de parler en public, devant sa caméra, car à force, on prend de l’assurance, comme dans tout.

Je suis persuadé que dans votre domaine, dans votre métier, vous faites des choses, par habitude, aisément, alors que, quelqu’un qui passe vous ai déjà dit : « Cool, moi je ne saurai pas faire ça ». Mais pour vous, c’est une habitude.

Je vous retrouve dans la prochaine vidéo « Oui mais, je ne sais pas quoi faire en vidéo », et en attendant, dites-moi dans les commentaires ci-dessous, ce qui vous empêche de faire de la vidéo ?

Quel est votre plus gros problème, ce qui vous gène le plus pour passer à la vidéo ? Dites-le dans un commentaire !

Passez à l’action aujourd’hui.

 


Promotion catalogue en cours pour apprendre la vidéo, en cliquant ICI.