Apprendre la vidéo et montage

APPRENDRE TOUT SUR LA VIDÉO ET LE WEBMARKETING EN CLIQUANT ICI.


Ton attitude se ressent si tu veux vendre.

Comment faire pour que tes prospects ne ressentent pas ton besoin de vendre, comme un marchand de poisson.

Je n’ai rien contre les vendeurs de poissons, mais on doit prendre une autre attitude sur un marché, pour se faire entendre, et on appelle ça « à la criée ».

Est-ce que ça se ressent en vidéo ?

Est-ce que ça se ressent par écrit ?

Bien sûr.

Regarde déjà les gens qui t’envoient QUE des emails de promotions, des emails de remise X%.

Ces personnes ne t’enverront jamais un email pour le fun, pour te divertir, ou t’apprendre quelque chose d’utile.

Toutes les choses qu’elles vont faire sont faites uniquement pour une action. Te faire sortir la carte bancaire.

Qu’est-ce qui se ressent ?

Les animaux vont ressentir notre peur.

Nos prospects vont ressentir notre besoin de vendre.

Toi même, tu le ressens lorsqu’un vendeur de voiture vient t’accrocher dans le show room.

Soit il a l’air détaché, cool, et ne te met pas la pression, soit il arrive dès que tu as mis le premier pas sur le tapis, à peine entré, qu’il est déjà en face de toi pour te demander s’il peut t’aider.

C’est la vendeuse du magasin de fringue.

Dans tous les magasins de vêtements où tu entres, il y a toujours la vendeuse, les mains dans le dos, qui t’accueille pour te demander « je peux vous aider ? »

Et à chaque fois, tu lui répond, non merci, je vais déjà faire le tour.

C’est pas de sa faute, la pauvre, on lui demande de faire ça.

Pourquoi ?

Pour te vendre plus, mais aussi parce que sa direction lui a dit de prendre cette attitude, héritée des magasins de luxe où on va te cirer les pompes pour dépenser des milliers d’euros.

Sauf que toi, tu n’es pas dans un magasin luxueux, et que tu n’as peut-être pas 1000 balles à mettre dans une serviette de table.

Et là, tu ressens l’envie de te vendre un truc.

Et ça met mal à l’aise, on n’aime pas être collé comme un chewing gum qui serait collé à tes pompes.

T’as pas envie d’entendre ses commentaires sur la qualité du produit Made in China, et que ça te fait une belle allure, que tu es séduisant, que tu vas toutes les faire craquer.

Où alors tu aimes que l’on te passe de la pommade dans le dos.

Mais, perso, quand je rentre dans un magasin comme ça, j’ai envie de compter mes doigts pour voir s’il ne m’en manque pas un.

En vidéo c’est aussi évident.

Sur une vidéo, on ressent bien l’envie de te vendre quelque chose.

Et c’est normal, car en plus, pour combler le tout, c’est qu’on n’est pas commercial.

Alors à peine on parle de notre produit, on ne ressent que ça.

On doit trouver un autre moyen, adopter une autre attitude.

Par écrit c’est pareil, on le ressent.

Par écrit, c’est la même chose. Si ta page de vente ne ressemble qu’à une page de vente, s’il n’y a pas des éléments qui apprennent quelque chose aux lecteurs, ou les face réfléchir, tu peux te contenter juste de mettre un bouton d’achat « J’ai faim, merci ».

Au téléphone.

Les sociétés de télé-marketing imposent à leurs employés d’être en costume ou en tailleur, même au téléphone, pour qu’inconsciement ils adoptent une attitude plus classe.

L’habit ne fait pas le moine.

Mais il change ton attitude.

Si tu te ballades en slip au bureau, tu ne vas pas être bien dans ta peau, sauf si tu es un pervers.

Si tu es habillé comme un patron, tu te sens plus à l’aise pour négocier, en théorie.

Si tu es indépendant, que tu travailles chez toi, pense à te mettre dans une attitude positive, même si tu ne mets pas de costume, ne reste pas en caleçon toute la journée.

Regarde les médecins.

C’est aussi une habitude vestimentaire.

On verrait mal confier sa vie pour une opération à un chirurgien qui se pointe en slip, avec son diplôme sous le bras pour te prouver qu’il est le meilleur.

Si tu vois un maître nageur à la plage, en costume cravate, tu vas te dire « si je me noie, le temps qu’il se déshabille, qu’il plie ses beaux vêtements, j’ai le temps de crever avant d’être secouru ».

Si tu vends des produits sur Internet.

Ce n’est pas parce que tu es en train de faire ta formation sur la plage, que tu dois forcément être en maillot de bain, le torse à l’air, et la moumoute dehors.

Si tu as déjà le chapeau de plagiste, ça fait bizarre.

C’est normal, on n’est pas tous habitué à ce genre de nouveau métier.

L’idéal c’est d’être détaché.

Dans l’idéal, c’est de détacher le contenu payant, ton produit, ce que tu veux vendre, de ce que tu montres, de ce que tu dis ou écris.

Parce que lancer directement le sujet sur ton produit, montre que c’est de la vente.

Alors que les gens qui vont t’écouter ou te lire, ce n’est pas spécialement ce qu’ils recherchent au départ.

Si dans la conversation tu indiques que ton produit existe et qu’il est là, disponible, c’est moins choquant, pour les prospects.

Car de toute façon, celui qui n’a pas envie de poursuivre la lecture ou ta vidéo, de toute façon, c’est quelqu’un qui n’achètera jamais ce que tu vends.

Alors, il est préférable de présenter des choses utiles pour les visiteurs, qui peuvent être intéressés, séduits, d’accord, intrigués, et ensuite acheter, où bien, poursuivre sur un autre contenu pour mieux te connaitre ou te découvrir.

Il n’y a pas d’intérêt, surtout sur internet, à coller des affiches de propagandes que personne ne regardera parce qu’elles seront affichées aux côtés de milliers d’autres.

Si tu colles des affiches sur les mûrs.

Ca fait moche, et personne n’a envie de les lire.

Regarde les affiches de propagandes des élections.

T’arrêtes-tu devant pour les lire ?

Je suis sûr que la réponse est non.

Epluches-tu le catalogue des supermarchés, entièrement, et compares-tu tous les prix, les étiquettes, les promos…

Je suis sûr que non plus.

Alors pourquoi t’affiches-tu en vendeur de poisson, alors que ce n’est pas ton métier ?

Parce que tout le monde fait ça ?

Et tout le monde est millionnaire ?

Tout le monde vend et gagne sa vie sur Internet ?

La réponse est dans ton attitude, visuelle et écrite.

Change d’attitude, et tes ventes vont mieux se porter.

Si tu me donnes 30 minutes, j’aimerai te donner d’autres pistes à explorer, d’autres astuces à méditer.

Dans le groupe privé, on va passer 30mn sur ce sujet, cette semaine, en cliquant ICI.