Apprendre la vidéo et montage

APPRENDRE FACILEMENT LA VIDÉO EN CLIQUANT ICI POUR VOIR LA VIDÉO. Je vous offre 2 premières vidéos gratuites.


Comment se servir de sa caméra ?

entreprise-presentateurDe manière simple pour la réalisation de nos vidéos de Marketing pour le Web, nous allons poser notre caméra, qu’elle soit tous publics ou semi-professionnelle, sur un pied photo, stable, sans pour autant être cher.

Si vous avez l’intention de filmer en extérieur, vous veillerez à avoir un pied photo d’une qualité supérieur, avec des pieds plus épais que la moyenne, et surtout, une attache ou un crochet de préférence, sur la partie inférieur de l’axe principal, afin d’y accrocher un sac, un poids, car à l’extérieur, un coup de vent peu rapidement faire tomber votre caméra sur son trépied.

Régler sa caméra ne nécessite pas de la connaître par cœur. Il est astucieux de savoir s’en servir, pour les vidéos que l’on veut faire, les réglages que nous nous serviront par habitude, sauf pour les éventuels reportages que vous réaliserez en extérieur, où il est impératif de savoir où trouver les bonnes fonctions dans vos menus, afin de palier à une contrainte, un manque, comme par exemple, le manque de luminosité, la profondeur de champs, et il est utile d’avoir étudier ses paramètres au préalable, plutôt que de ressortir le manuel toutes les 5mn.

Rien ne vous empêche toutefois, de conserver une photocopie du glossaire, que vous trouverez dans chaque manuel, pour vous rappeler à quoi va correspondre tel ou tel icône, et fonction, que l’on ne se sert pas tous les jours. Même les professionnels se reportent souvent au glossaire de l’appareil, car en plus, ils n’en utilisent pas qu’un seul !

Réglages communs de la caméra

Certains réglages sont communs, où du moins certaines fonctions peuvent être enclenchées, afin d’obtenir le meilleur résultat.

Stabilisation : le mode « stabilisation » de l’image, permet d’avoir une image stable si votre présentateur bouge à l’écran.

S’il ne bouge pas, par exemple assis sur une chaise, il est conseillé de désactiver cette fonction, car au moindre mouvement de la tête, la caméra va effectuer un léger mouvement gauche-droite, pour stabiliser, et cela va rendre le film avec un effet bateau, en donnant l’impression de tangage.

Lumière : la correction de luminosité automatique est une fonction absolument géniale, en situation de faible lumière, comme lors d’une fête, d’un anniversaire, où bien en extérieur avec la variation de la température de la lumière, mais en studio, surtout avec des lumières ajoutées, comme un kit de lumière, cette fonction ne sert pas à grand chose.

Elle peut même être un handicap si vous bougez à l’écran, dans le sens où le capteur de la caméra risque de corriger une infime variation qui sera visible ensuite sur votre film.

Correction des blancs : manuelle ou AWB (Automatic White balanced) la balance manuelle des blancs permet d’ajuster la luminosité, certes, mais différemment de celle automatique précédemment vu, dans le sens où vous pouvez en mode manuel, accentuer les blancs, ou les assombrir. Ce qui veut dire par exemple, que vous pouvez forcer votre caméra à obtenir un rendu plus blanc, plus étincelant que la norme, ou assombrir l’effet, comme si vous étiez dans la pénombre, même en ayant votre éclairage en marche. Ce qui peut vous permettre d’éliminer des ombres, où au contraire les accentuer, selon le rendu que vous voulez obtenir.

Profondeur de champs : tout comme en photo, la profondeur de champs va vous servir à obtenir soit un fond flou ou net. Pour nos vidéos, si l’on souhaite faire de l’intégration, sur fond vert, blanc ou bleu (comme celle de la météo), une profondeur de champs flou est adéquat.

Le fond, flouté, permet de ne plus percevoir à l’écran, les défauts comme les plis du drapé du fond vert, même si au montage on aperçoit encore quelques imperfections, elles pourront être facilement effacées avec la fonction d’incrustation, également appelée « chroma key » ou incrustation par luminance.

bureau-vertIl est donc important si vous voulez effectivement mettre par exemple une autre image en fond de votre vidéo, ou insérer une autre vidéo en fond, par exemple la mer, les vagues, de filmer sur un fond vert, blanc ou bleu.

Certaines personnes, mal informées, vous diront qu’il faut absolument un fond vert. C’est faux.

Il faut en fait, une couleur qui s’éloigne le plus des composantes de la couleur de la peau. A savoir le rouge.

D’ailleurs, imaginez que vous filmez une scène dans votre jardin, ou dans un jardin public, allez-vous vous servir d’un fond vert ? Le bleu foncé n’est-il pas plus adapté ?

Un fond vert est idéal dans le sens où vous filmez en studio, et la réflexion de cette couleur permet assez facilement son élimination. C’est vrai avec des logiciels professionnels, tels que Final Cut Pro d’Apple, Adobe Première, Adobe After Effect … et j’en passe.

Pour un logiciel d’entrée de gamme, pas cher, comme Magix Vidéo Deluxe, l’élimination totale de la réverbération chromatique du vert n’est pas son point fort.

Toutefois dans Magix, un fond blanc s’élimine très bien, et pour une application sur nos pages internet, cela ne pose aucun problème, dans le sens où le fond d’origine d’une page Web est blanche.

Pour votre information, les présentateurs météo de la télévision sont filmés en direct, mais sur un fond bleu !

Nous, en ce qui concerne nos vidéos pour le Web, nous allons privilégier le fond blanc, du moins pour faire nos vidéos à partir de Magix, donc pour toutes les bourses. Si vous avez un logiciel plus avancé, le vert est parfait.

Je reviens sur la profondeur de champs, plus précisément sur la distance entre le mûr « blanc ou vert », qu’il soit en toile ou directement peint, et vous, qui doit être éloignée d’au moins 1,5 mètres. Comptez 2 pas normaux, sans faire de grandes enjambées, et placez votre caméra en face de vous à une distance idéale afin de filmer la partie de votre corps souhaitée. Si vous voulez une prise entière, de la tête aux pieds, votre caméra devra être plus éloignée que si vous ne voulez prendre que de la tête à la ceinture, vous vous en doutez. Evitez de zoomer, car vous aurez des parasites sur votre film, des pointillés, qu’on appelle du bruit, comme en photo.

Réglez la focale ou le zoom, sur la plus petite valeur, comme par exemple 32mm si c’est possible (le grand angle), afin d’avoir à l’écran de votre caméra, toute la pièce, même si vous filmez les pieds de lumière, les accessoires autours, vous pourrez ensuite couper au montage, et même faire des gros plans sur votre visage si vous le souhaitez, et très facilement.

Notez que vous pouvez également incliner de 90° votre caméra, afin de vous filmer en plein pieds, à la place du paysage, mais vous veillerez à ne pas faire de grands mouvements de bras, afin de ne pas sortir du champs, du cadre de la caméra. Il ne restera plus qu’à faire une rotation de votre vidéo, dans le logiciel de montage.

Le prochain article « Le format de sortie pour les vidéos Internet », nous verrons comment et pourquoi vos vidéos doivent respecter le format H264. Et l’article suivant vous insitera à réfléchir sur ce que vous voulez faire de vos vidéos pour internet.

En attendant, n’oubliez pas de retweeter cet article ou de cliquer sur « J’aime » Facebook, et Google+